The Rationalist

Tous a voile !

Comme dirait l’article du Huffington Post Religion, les femmes Suédoises ont su nous montrer le vrai sens du terme “sororité” (bien que bon, en français ça sonne moins bien parce que la seule fois où l’on entend ce mot ici, c’est dans les facs de films américains…).

Samedi dernier, en Suède, un homme arracha le voile d’une jeune musulmane enceinte, puis lui fracassa le crane contre une voiture qui causa la perte de conscience de celle-ci. 

Face à cet événement, les Suédois ne restèrent pas de marbre, et décident de porter soutien à cette jeune femme en dénonçant la montée d’une islamophobie ambiante à travers le hashtag #HijabUppropet.

Sur Instagram et Twitter, Suédoises et Suédois non-musulmans, dont des célébrités nationales et personnalités politiques, posent en hijab pour montrer leur solidarité face à ces comportements haineux. 

image

 

Cette action a non seulement su réunir toutes les femmes suèdoises quelles qu’elles soient, mais aussi hommes et femmes pour un but qui finalement a toujours été commun : le respect.

J’en profite pour rajouter des photos, parce que je les trouve adorables.

image

Ainsi que les hommes qui me font agréablement rire, (le dernier à carrément la classe intégrale)

image

 Je leur dis à tous un grand merci.

Les gens ont tendance à oublier que derrière ces voiles se trouvent des êtres-humains, et lorsque l’on s’attaque à une femme voilée, l’on s’attaque avant tout à une femme.

Ce genre d’initiative ne peut que me redonner foi en l’humanité. 

Quand la énième nouvelle des médias à propos de l’Islam en France était tombée, nouvelle concernant la probable loi sur l’interdiction du voile à l’université - que je ne prenais personnellement pas au sérieux mais - la redondance du sujet me fatiguais tellement que j’étais prête à manifester corps et âme s’il le fallait. J’avais justement pensé à cette idée du voile pour tous durant la manifestation, où chacun et chacune manifesterait avec un voile pour rappeler que s’attaquer aux femmes voilées était s’attaquer aux femmes de France et s’attaquer aux femmes de France était s’attaquer aux citoyens Français.

Oui monsieur, exactement. Parce que honnêtement je ne me vois pas enlever mon voile à la fac, là c’est bon, le temps du choix forcé entre ma liberté de culte et mon droit à l’enseignement est révolu. J’ai le droit et le devoir de choisir les deux. Déjà que le gouvernement m’interdit de faire tellement de choses anodines dont le plus important, travailler. Ce qui en passant me donne une vision claire mais absolument confuse de mon avenir en France. J’en profite pour vous faire part de mes angoisses, Cher Journal, soit :

  1. Je renie ma conviction religieuse en vendant ma liberté et ma conscience à mon entreprise
  2. Je fini dépendante de mon mari et femme au foyer, et si un jour je veux me changer les idées, parce que j’en ai marre de faire du couscous, et je veux, je sais pas, nager, bah je peux même pas parce que bon, donner des horaires aménagés seulement pour femmes semble être le haram français. Comme ci la pudeur était un crime, et qu’il y a que les musulmanes qui en sont coupables. Mais bon, au lieu de me plaindre, faut déjà que je me trouve un mari, hein, le nouveau but de ma vie.
  3. Soit j’opte pour ce que j’appelle l’expatriation forcée, où tu sais que ton pays te déteste et que t’as pas d’autres choix de partir si tu veux réussir. 

En lisant les commentaires de plusieurs articles traitant sur #HijabUppropet, beaucoup de personnes doutent que ce genre d’action solidaire ait lieu en France. Je ne le formulerait pas de cette façon. Dû aux antécédents socioculturels de la France, je doute qu’il ait une initiative spontanée et innovante de la part des Français, la preuve, malgré son quotas de faits divers sur le sujet, elle n’a pas eu lieu. Mais ça limite, on a l’impression que c’est culturel, c’est triste à dire, et corrigez moi si je me trompe, mais la France ne sait plus faire preuve d’initiative, on le remarquera dans n’importe quel domaine, qu’il soit télévisé, musical, politique… bon sauf Hollande qui d’un coup à décidé de faire seul, la guerre au Mali, mais je m’égare … Cependant, je ne pense pas que la France soit incapable de suivre un bel exemple, plus aujourd’hui. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, j’ai espoir au peuple français d’aujourd’hui, il faut arrêter de tous les prendre pour des idiots, il existe des citoyens conscients et instruits, qui ont seulement besoin de confiance en eux et de motivation (et j’en fais explicitement parti). 

J’ai aussi lu plusieurs commentaires de la part des détracteurs du genre “Pfff, et si une femme non-voilée se faisait agresser, est-ce que les femmes voilées enlèveraient leur voile par solidarité ? Je ne crois pas." Je profite quand même de ce billet pour leur répondre, parce que je suis surprise de voir qu’une telle question ne prenne jamais la peine d’être réfléchie par les personnes mêmes qui la posent. Porter un voile qui n’a aucune signification pour soi, n’a pas la même ampleur que d’enlever un voile qui est très important pour soi, la comparaison est illégitime d’emblée. Si un jour une femme se fait agresser dans un pays musulman parce qu’elle n’est pas voilée, je serais la première révoltée, et si un mouvement solidaire se crée je participerai sans aller à l’encontre des principes qui me sont chers. Encore une fois, je n’ai pas à devoir choisir entre l’un ou l’autre. Cessez d’élargir les clivages entre les femmes de par leurs différences, c’est honteux de votre part.

En tout cas, cette action en Suède ne semble pas vaine, car la Ministre de la Justice suèdoise, Beatrice Ask rencontre demain les organisatrices du #HijabUppopret, Foujan Rouzbeh et Nabila Abdul Fattah pour discuter ensemble de la sécurité des femmes musulmanes.

Des fois je me dis qu’il faut profiter de ce genre de situations (extrêmement) imparfaites tant qu’elles existent pour rajouter sa pierre à l’édifice de la justice, comme ont su le faire tant d’hommes et de femmes dans le passé.

 

 

Cassini Messenger

Bon, je crois qu’on peut effectivement desceller chez moi une certaine admiration pour les sujets spatiaux.

Le jour on l’on pouvait apercevoir s’aligner Vénus et Jupiter distinctement de ma fenêtre, j’étais trop heureuse, et j’ai passé la moitié de ma soirée sur le bord de ma fenêtre à les regarder. Je savais que cela serait bien la seule fois où j’assisterai à cet événement.

image

Et c’est dans ce genre de moment là que tu te dis ” Je me demande comment la Terre est perçue de l’autre côté…”

On deviendrait nous aussi une simple étoile parmi d’autres, observée au loin, alors qu’il y a une quantité de vie à travers cette lumière émise.

On se posait la question, la Nasa aussi, et comme c’est son job, voici la réponse !

image

La Nasa a réussi à prendre des clichés de la Terre depuis Saturne et Mercure, grâce à leurs sondes en orbite Cassini et Messenger.

Pris le 19 juillet, nous nous situons à 1,44 milliards de kilomètres de la Terre depuis Saturne pour la sonde Cassini et 98 millions de kilomètres depuis Mercure pour la sonde Messenger.

Depuis Saturne

pia17170-full_0

Vous remarquerez que depuis Saturne, après un grand zoom, l’on peut distinctement voir les couleurs des planètes. La planète bleue porte bien son nom et la Lune, telle une petite bille grise, ressemble à une plomb des jeux de billes de quand j’étais petite.

«Nous ne pouvons pas apercevoir les continents dans ce portrait de la Terre, mais ce point bleu pâle est un résumé succinct de ce que nous étions le 19 juillet », a déclaré Linda Spilker, du projet scientifique Cassini, au laboratoire Jet Propulsion de la NASA en Californie. 

Sur ce point je ne comprend pas, je pensais qu’une lumière émise d’une planète mettait un certain nombre d’années lumières à venir et que par conséquent les images de la Terre que nous avons eu le 19 juillet depuis Saturne sont antécédentes à cette date.

Depuis Mercure

n00213959-crop

Depuis mercure, plus proche de la terre que Saturne, la lumière se fait vive et l’on arriver distinguer la lune que la Terre semble chaperonner.

A chaque fois que je regardais la Lune, il y avait cette étoile que j’appelais ” le grain de beauté de la Lune ” que je croyais être Vénus mais qui s’est avéré être une succession de planètes (!!) mais de las-bas, je réalise que cette fois, c’est la Lune qui est le grain de beauté de la Terre.

Je réalise aussi qu’on ne se rend pas compte à quel point on est chanceux de voir une planète, tel que la Lune, d’aussi près, grande et ronde, sans avoir besoin d’appareil technique, où il suffit de lever la tête. Et dire qu’avant elle était bien plus proche !

Pour en revenir à Cassini et Messenger, voici un comparatif des deux vues 

pia17038annotated_0

 « L’image de Cassini nous rappelle combien est minuscule notre planète dans l’immensité de l’espace, elle témoigne aussi de l’ingéniosité des habitants de cette petite planète qui sont parvenu à envoyer un engin spatial robotisé si loin de leur maison pour étudier Saturne et jeter un œil en arrière sur la Terre”.   Aymen, Linda, Aymen !

It’s a Trappes !

Honnêtement, à la base je n’ai pas pour but de me faire défenseure des droits des musulmans, à la base je ne suis pas une femme si engagée que ça. La France, en essayant de me faire honte d’être ce que je suis, m’a rendue plutôt timide niveau engagement. Je ne donnais mon avis que si on me le demandais, et j’essayais de rester diplomate même si les propos de la personne d’en face étaient aberrants. Mais quand s’enfilent en France -le pays dans lequel je suis né, vis et suis citoyenne- injustice sur injustice, à défaut de m’en faire un collier, je m’insurge. Et vous savez quoi, c’est décidé, je m’insurgerai toujours. Ce n’est pas seulement ” les droits des musulmans” qui est remis en question, mais ceux des droits de l’homme. Et j’ai ai marre, qu’on nous ne considère visiblement pas en tant que tel.

Le 18 Juin, un contrôle de police effectué sur un couple musulman dégénère, le couple est emmené au commissariat. Ce qui engendra une vive incompréhension de la part de plusieurs habitants de Trappes, qui se regroupèrent devant le commissariat. Par la suite un affrontement entre la police et les Trappistes a lieu, entraînant la perte d’un œil d’un adolescent de 14 ans. Le mari est sorti de garde à vue le lendemain matin, interdit de Trappes il sera jugé par le Tribunal de Versailles.

Dans ce paragraphe j’ai vraiment essayé de donner le moins de détails possible pour essayer de concorder deux versions. Car il y a la version de la police et la version du couple.

Ce qui me sidère, c’est que même dans le doute, la plus part des médias se donne à cœur joie de répandre et d’appuyer la version de la police, alors qu’il est d’autant plus possible que la police ait commis un abus envers des citoyens. La victime devient coupable et se fait lyncher par le reste de la société et même le reste du monde comme on peut le voir dans ce superbe article choisi par Courrier International.

Ce qu’on comprend de l’affaire, d’après la police, c’est qu’un couple de musulmans, se font contrôler un soir par la police car la femme portait le voile intégral, qui est interdit en France. Ils lui demande de l’enlever, mais son mari s’interpose violemment. Rapporté par les Echos, un policier aurait, selon le Procureur de la République de Versailles, même des marques d’étranglement au cou. Ils les embarquèrent donc au commissariat, mais peu après un attroupement hostile s’est formé, avec plus de 250 manifestants. Des CRS ont été appelés en renfort pour sécuriser le bâtiment, mais de violents heurts sont parvenus qui se transformèrent en émeutes.

La version des policiers évolua, au fil des jours, en parallèle de la version donnée par le couple.

Le couple, il s’agirait de Cassandra et Michael, deux français convertis à l’Islam. Accompagnés de la mère de Cassandra, le couple se fait arrêter par la police pour un contrôle. Ils demandèrent à la jeune femme qui portait le voile intégral, d’enlever ce qui lui cache le visage, celle-ci obtempère …

Comme d’habitude, j’ai coopéré. J’allais lever mon voile lorsque j’ai vu l’un des agents pousser violemment ma mère.

J’ai dit aux autres agents de regarder ce qui se passait derrière, que ça n’allait pas se passer comme ça, qu’il ne fallait pas toucher à ma mère qui n’a rien à voir avec le contrôle, sachant qu’elle était devant nous.

L’un des agents s’est alors énervé sur mon mari, juste parce qu’il a dit, à propos de ma maman : “Ne la touchez pas ! Pourquoi vous la touchez alors qu’elle n’a rien à voir avec le contrôle ?”

Le policier a alors dit à mon mari, de manière très agressive et en bombant le torse : “Tu vas faire quoi ?”. Je me suis interposée entre eux pour ne pas que ça dégénère.

Une fois que le policier en a fini avec ma mère, il vient vers moi et fait de grands gestes devant mon visage en me tenant un langage agressif. Apeurée, je lui ai demandé de se taire. Il m’a alors attrapée par le voile au niveau de la tête et traînée avec une force monstrueuse, avant de me plaquer sur le capot de la voiture en me criant : “C’est à moi que tu parles ? C’est à moi que tu parles, hein ?”

Je me suis retournée, puis j’ai aperçu mon mari maintenu à terre par deux policiers qui le menottaient.

Une fois dans la voiture, ils nous criaient dessus comme si on était des chiens. Ils menaçaient mon mari en disant : “Qu’est-ce que tu vas faire maintenant p’tite tafiole, hein ?”, tout cela avec les poings serrés et en donnant des coups dans la voiture.

Une fois arrivés au commissariat, les agents m’insultent de fantôme. »

La famille et les amis ont été prévenus, et se sont rendus au commissariat pour demander des réponses.

Pour le reste de la version, ICI une vidéo de deux jeunes Trappistes sur place  qui raconte la situation comme ils l’ont vécu.

Je ne suis pas du tout friande des faits divers, mais quand un fait divers reflète la mentalité d’un pays, pire encore de son gouvernement et sa soi-disant justice, tel que l’affaire Trayvon Martin, cela prend des proportions gravissimes. 

Laurant Valls, Ministre de l’Intérieur, dit “ne pas douter un seul instant" de l’attitude respectueuse de la police envers cette femme voilée.  Alors que des quantités de fait divers prouvent la brutalité de certains policiers envers ses citoyens, Laurent Valls, les yeux fermées ne doute pas un seul instant de l’attitude respectueuse de ces derniers.  En quel honneur ?

Ce qui viendrait à dire qu’il ne croit pas un seul instant, ses citoyens français (dont, entre parenthèse, 10 % de leur impôts vont dans la Sécurité et la Défense, quelle ironie). Que nous vaut l’honneur de cet discrétisation immédiate ? L’erreur de se convertir à une religion méprisée par le pays ?

J’ai lu une multitudes de commentaires sous les articles de plusieurs journaux, où dans le doute, beaucoup d’autres citoyens français ont clamé haut et fort, tel de gros beaufs, "On est en France ici ! Elle sait très bien que c’est interdit ! Elle avait qu’à pas porter son voile !" 

Qu’elle soit en infraction est une chose, mais que la Police, qui est représentante de l’ordre publique, ait recours à des procédés violents et abusifs est extrêmement condamnable et indéfendable. Surtout si les personnes en délit se sont montrés coopératifs voire, au minimum, non-violents. 

Sinon dans ce cas là, tout ceux qui fraudent, qui sont en infraction, n’ont cas se faire insulter et tabasser, qu’en dites vous, c’est de leur faute. Ceux qui téléchargent illégalement le dernier épisode de Plus Belle Le Vie ou le dernier titre de Rihanna n’ont qu’à bien se tenir.

Je n’arrive jamais à comprendre comment les gens peuvent s’écrier fièrement à tout va “Ici c’est la France!” pour justifier une restriction. Comment peut-on être fier du liberticide ?

Du coup on ne devrait pas s’étonner que la France soit seulement 37e dans le classement mondial de la liberté de presse, bien loin derrière la Namibie, le Cap Vert et autre pays d’Afrique devant lesquelles elle semble se sentir supérieur.

Qu’elle est l’un des pays les plus racistes du continent Européen, et elle est, dans son classement dans le monde, largement mieux placée que celui de sa liberté de presse.

Qu’elle ne figure même pas dans le top 10 des pays qui respectent le mieux les droits de l’homme. ( et je me tarde de voir le classement intégral )

La France n’est donc pas bonne élève, alors qu’elle cesse de se revendiquer en tant que telle. Une réelle remise en question est nécessaire. Surtout en terme de laïcité. 

En s’en prenant aux religieux, la France va à l’encontre de l’Article 18 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, qui dispose que :

" Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

image

Pour ne pas changer, la France devrait prendre exemple sur ses supérieurs hiérarchiques, où les gens sont religieusement plus libre, et n’ont pas l’air de plus mal s’en sortir.

Toutes ces interdictions autour de la religion crée un environnement malsain entre les citoyens, et en voici le résultat.

Il est évident qu’il y a un combat à mener pour que la religiophobie cesse d’être ordinaire. Et pas sûr que tout le monde choisissent les bonnes armes.

Merci Sihem Habchi de me dire comment etre femme et libre, c’est sympa, je suis tellement conne, soumise et lobotomisee du cerveau que je savais pas.

Wow, trop d’émotions, faut que je reprenne mes esprits.

Alors, j’étais tranquillement entrain d’étudier la Charte des Nations Unies pour ma culture générale ( et sans blague c’est vrai ) et pour faire une pause je me suis dis que j’allais me divertir de manière intelligente pour changer, en écoutant France Inter.

Ah ! Disgrâce ! Ah ! Fourvoiement !

En cliquant sur le petit logo France Inter de mon téléphone, je ne me doutais pas un seul instant que j’allais écouter les propos susceptibles de rentrer dans le top 5 des Propos les plus stupides et condescendants de toute ma vie.

Récemment j’ai lu un article sur le Mansplanning , qui est un mot valise de man + explaining, et c’est généralement quand un homme vient expliquer à une femme ce que c’est d’être une femme. Et bien, mesdames et messieurs, j’ai une donnée à rajouter, sachez qu’il y a une chance sur deux que les personnes qui dénoncent le Mansplanning sont celles qui le font. Mais leur condescendance est tellement élevée que quand elles crachent elles croient qu’il pleut, venant sauver nos pauvres terres dites asséchées.

Vous allez me comprendre.

Aujourd’hui, dimanche 9 Juin 2013, sur France Inter, à 16h00 “Cause commune, tu m’intéresses ” émission de Abdennour Bidar, avec pour invitée Sihem Habchi, de Ni putes Ni soumises.

16h30, j’arrive, de manière spontanée, naïve, plein d’étoiles dans les yeux, et là, premier mot que j’entend : ” le voile “.

Bon, c’est déjà pas de bonne augure, les médias français ont une vision tellement unilatérale sur le sujet que tu peux prédire tel un vieux film pourri toute l’intrigue. Mais bon, c’est France Inter, t’sé, tu te dis que ça vole haut, un peu.

Mais dès que Sihem a ouvert sa bouche pour me dire à quel point j’étais une femme perdue, qui revendiquait son hymen ( ??? ), sans dignité, oppressée par ma cité et qu’il fallait me sauver, ça à fait l’effet d’un DJ qui raye ses platines. J’ai cru que j’allais me transformer, c’était plus possible, ça m’a mise hors de moi.

Mais après, que Môônsieurr Abdenoour, animateur de l’émission, donc représentant de la chaîne, approuve sa bêtise avec un ton plein de dédain sur le sujet, en rajoutant une couche à base de ma ” subjectivité est aliénée ” , de j’ai ” la mauvaise réponse pour une bonne question ” en choisissant de porter le voile. Mon heure était venue. Ça y est, on a mouillé le Grimlins, trahi la Wicked Witch, énervé le Hulk, la terroriste Al-Qaida allait faire son Jihad, bon j’arrête les références de transformation, vous avez compris. ( ps : Super Saiyan )

Parce que la on ne s’attaque même pas au cas de ces pauvres femmes à qui on a “forcé le port du voile”, non, non, on s’attaque à celles qui l’ont porté sciemment, par liberté de culte. Et on remet clairement en cause leurs capacités intellectuelles, leur faculté à la réflexion, leur liberté de choix (qui sonne clairement comme un pléonasme).

Et madame, elle est là, à nous diviser en deux catégories, les je-ne-sais-plus-quoi ( il faut attendre quelques temps pour pouvoir réécouter l’émission en poadcast ) et les Théoriciennes. Ces dernières sont les pires parce qu’ elles, elles défendent leurs idées par des arguments et des faux en plus, les malheureuses.

Ils peuvent pas s’imaginer un seul instant qu’on puisse avoir un cerveau. Ou alors ils faut qu’ils nous disent eux-même comment l’utiliser.

Parce que oui, il n’y a qu’une seule façon de voir la vie et c’est Sihem qui sait. Et selon Sihem, et toutes ses autres pseudos-féministes qui me débectent autant les unes que les autres, il n’ y a donc qu’une seule féminité, un seul moyen d’être femme et c’est celui où on se met à poil. C’est pas sorcier, merde.

Sinon t’es qu’une pauvre conne oppressée qui n’a encore rien compris à la vie, mais ne t’inquiète pas, nous autres féministes sommes là pour te remettre dans le droit chemin, pauvre petite sotte.

Merci Sihem pour cette intervention.

Je vais donc en profiter pour continuer dans la lignée des citations aussi transpirantes de respect et d’humilité, de la part de nos deux charmants protagonistes, que j’ai pris soin de noter pleine de hargne sur une copie verso de la Charte des Nations Unies.

Par ordre chronologique :

- En portant le voile, ces femmes rentrent dans un cercle “vicieux et pervers”

Ça y est, nous sommes enfin arrivées à cette époque où la tendance s’inverse ce n’est pas se dénuder qui est vicieux, mais bien son contraire. Eh toi là avec ta jupe longue, sale pute. (et soumise)

- ” Le voile n’est pas une prescription religieuse “

Mes excuses Cheikha Sihem, j’avais pas vu qu’il y avait marqué Grande Érudite de l’Islam sur ta page Wikipédia.

(*cheikh, de l’arabe qui veut dire “maître” dans le sens de professeur, comme le sensei.)

- ” La meilleur façon de se faire entendre est de montrer son corps “

LOL. Symptôme de la schizophrénie féministe. Ça crie tout et son contraire.

- ” Le monde est biaisé sous le voile “

Je pense que tu pouvais t’arrêter à le monde est biaisé. Avec mon voile je le vois tel qu’il est. Mais bon tu dois savoir mieux que moi, en plus c’est toi qui porte le voile, c’est toi qui vis ma vie, pardon pardon, Cheikha Sihem.

- “ Ça touche à la dignité “

Cacher certaines parties de MON corps, par CHOIX, me rendrait moins digne. Tu t’entends Sihem, TU T’ENTENDS ?

- En portant le voile ” elles revendiquent leurs hymens “

Okay lol alors ça, ça aurait pu être une blague que j’aurai sorti pour faire rire mes amis non-croyants. Et je pense qu’elle aurait marché.

- ” C’est le rejet du plaisir “

Tu nous emmènes où là, Sissi ? Dans du Fifty Shades of Grey ? Pourquoi tu mêles mon choix de porter le voile au rejet du plaisir ? On choisit d’avoir des relations sexuelles (aussi folles soit-elles) avec celui avec qui on s’unit devant Dieu ( union religieuse et non mariage civil comme tout le monde le croit). Alors peut-être que pour toi opter pour la patience c’est fatal, mais pour nous autres sous-femmes c’est un choix, c’est une philosophie de vie, un peu comme les bouddhistes, alors qu’en fait justement non mais peut-être qu’en employant le mot bouddhiste, ça passera mieux. L’ironie du sort à voulu que tu t’attaques à l’une des seules religions qui n’interdit pas le sexe hors procréation, et qui au contraire le valorise en le considérant comme un moyen d’épanouissement dans le couple. Bref, arrête de me dire comment vivre ma sexualité et me force pas à coucher pour qu’on me considère enfin comme une femme libre, tu seras gentille.

- Sous le voile ” c’est le ghetto qui se déplacerai partout “

Tu cherches la merde là, Sissi. Qu’est ce que je t’ai fais sérieux ? Avec une réplique pareil, je crois que ton totem intérieur c’est Marine Le Pen.

Et là on reprend avec Abdennour, quelle ironie, son prénom veut dire “le serviteur de la lumière “, le gars est plongé dans l’obscurantisme idéologique. Qui vient me dire - oui à moi, parce qu’ils crachent sur les femmes voilées en s’imaginant peut-être pas qu’elles puissent écouter leur radio, (et elles auraient eu bien raison, qui veut se faire humilier devant des millions d’auditeurs ?) et/ou peut-être qu’ils s’imaginaient que ça allait se dérouler de la façon suivante :

image

Abdou qui vient donc me dire :

- ” Elles pensent véritablement qu’il y a une affirmation d’elles-mêmes, comment leur faire voir le contraire ? “

LOLOLOLOLOLOLOLOLOLOLOL

Ces femmes sont donc bien dans leur peau, et vous cherchez un moyen qu’elles ne le soient plus ? Si j’ai bien compris, (hein, parce qu’on sait jamais, avec mes neurones islamisés) tous deux, dans votre petite salle d’enregistrement, vous êtes entrain de vous demander tel Minus et Cortex, comment, diantre, me faire changer ma vision des choses, ma philosophie de vie, en me rappelant au passage que j’agis comme une grosse victime, afin d’orienter ma pensée à la votre, en somme à me forcer à être comme vous. La pensée unique. Parce que vous, grands penseurs occidentaux du 21 e siècle, athées, ou autre, vous avez raison, vous avez la vérité ultime et nous pauvres musulmans archaïques et barbares avons tord.

Et bien, ne cherchez plus, je vais vous aider ! brûlez tous les livres qui vous dérangent, emprisonnez toutes les sous-personnes qui ne pensent pas comme vous, créez des quantités de publicités propagandistes, mettez vos portraits un peu partout histoire d’en profiter pour que les gens finissent enfin par vous aimer, et faites vous pousser une belle petite moustache carrée.

C’est typiquement ce que j’appellerai ici de l’ingérence, vous voulez coloniser ma pensée et mon quotidien avec vos idées quelles qu’elles soient, et écraser avec vos sales pieds prétentieux les valeurs auxquelles je tiens, en me disant quoi penser, quoi mettre, qui mettre et quand. Oh tiens, cela vous rappelle quelque chose ?

C’est ce que vous reprochez à la religion ? Flash info, vous faites exactement la même chose, sauf que Dieu ne nous force pas physiquement de faire certaines choses, alors que la société si. Des lois pour stigmatiser les gens, les opprimer, et les faire sentir comme des moins que rien. Avec des médias qui alimentent cette censure sociale. Quelle hypocrisie. Et ne me contredisez pas, je vous parle d’un vécu d’innombrable personnes, dont moi-même.

Vous parlez de femmes qu’on force à porter le voile, personnellement j’en ai jamais connu en France. Dans d’autres pays oui, mais porter le voile en France, c’est comme être gay dans un pays ultra conservateur, tu sais direct que ça va te causer des ennuis. Que des gens vont être méchants et irrespectueux.

Mais après, jamais de la vie je dirais que ça n’existe pas, vu le nombre d’hommes qui disent agir au nom de l’Islam pour faire de la merde et aller à l’encontre de la religion elle-même, il est fort possible que certaines femmes soient forcées en France, je ne sais pas, je ne suis pas l’Insee. Mais hamdoullah, Sissi, que tu leur a prêté main forte.

Mais cessez de faire d’odieuses généralités, je sais que vous adorez faire ça, ça facilite la réflexion, n’est ce pas. Et surtout cessez de rabaisser celles qui ont fait ce choix, ce choix du voile, de la virginité et de la piété. Celles qui essayent comme elles le peuvent de vivre en adéquation avec leur foi. Car elles existent aussi, et elles sont bien nombreuses. Ce que vous faites n’est rien d’autre que du Voile-Shamming. Vous voulez qu’elles aient honte d’elles-mêmes. Tout ce que vous dénoncez dans le Slut-Shamming vous l’appliquez sur d’autres femmes, qu’est ce que ça fait de vous ?

Combien de filles sont venues me voir dont certaines que je ne connaissais même pas, pour me dire qu’elles aimeraient bien porter le voile mais elles avaient peur de perdre leurs amis, que les gens soient odieux avec elles, surtout qu’elles savaient pertinemment que cela leur posera problème dans le milieu professionnel. C’est ça que vous appelez un pays libre et progressiste ? Un pays où ses citoyens sont dans la peur quand ils s’agit de liberté de culte ? Objectivement cela s’appelle de la censure, mais en France on appelle ça la laïcité. Qu’il est bien triste de salir une belle valeur qu’est la laïcité.

Combien de fois j’ai entendu ” han mais je comprends pas, y a des femmes dans le monde qui se battent pour ne pas porter le voile, et toi tu le portes, franchement ….” Donc en fait la logique en France serait de brimer mes libertés pour d’autres, ce qui est tout à fait normal et cela va tout à fait dans le sens des droits de l’homme. Dans ce cas là, pourquoi vouloir se battre pour l’IVG hein, dire qu’il y a des femmes dans le monde qui ne peuvent pas avoir d’enfant ! Bande de traîtres.

Il est vrai que je me sens souvent trahi par les femmes. Pire qu’un homme qui pourrait me dire ce que c’est d’être une femme. Certaines femmes sous prétexte qu’elles sont femmes, savent mieux que moi ce que c’est d’être femme.

Parfois je me trouve trop diplomate, trop tolérante, je fais en sorte de ne jamais froisser une personne sous prétexte qu’elle ne vit pas comme moi. Pendant longtemps j’ai du me justifier auprès des gens sur les raisons qui m’ont fait porter mon voile, pour leur prouver que j’étais ni conne, ni battue par mon père absent et mon petit frère. Parce que forcément, grâce à des gens comme vous ( special thanks to Sissi ), c’est ce que ça faisait de moi.

Aujourd’hui je me rend compte que j’ai eu tord, d’ailleurs message aux femmes qui sont confrontées à ce genre de situations, ne vous forcez pas. Vous n’avez pas à vous justifier sur ce que vous êtes, sur ce en quoi vous croyez, ni sur des choix qui ne concernent personne d’autre que vous. Si les gens n’ont pas l’intelligence d’esprit de vous accepter comme vous êtes, c’est que le destin a bien fait de vous en séparer.

Quand beaucoup m’ont demandé si c’est mes parents qui me forçaient à porter le voile ( genre ça se pose comme question ), jamais l’idée me serait venue de demander à une fille peu vêtue, si c’est ses parents qui la prostituaient pour arrondir leurs fins de mois.

Honnêtement même la burka n’est pas un habit que j’approuve en soi, pour moi le visage est la première carte d’identité de l’être humain, mais si certaines femmes se sentent plus épanouie dans leur religion à travers la burka, pourquoi leur jeter des pierres ? De quoi on se mêle ? Elles ne font ni de mal à elles-mêmes ni de mal à personne.

C’est pas parce que nous ne comprenons pas une chose, qu’elle est mauvaise. Votre job n’est pas de leur dire si elles ont tord ou non, c’est de défendre celles qui vont mal. Alors cessez de parler à ma place.

Ça me fait penser à Diam’s, la pauvre, qui s’en ait prit plein la figure, parce qu’elle avait décidé de porter “pire” que le voile, mais “moins pire” que la burka, le djilbeb. Tout le monde voyait qu’elle était enfin heureuse, apaisée, alors qu’on la savait dépressive et suicidaire. Mais comme elle avait trouvé son salut dans l’Islam, ah noon, autant qu’elle reste dans sa merde. Tout d’un coup il est plus du tout question du bien être de la femme.

Honnêtement je rêve d’un féminisme solidaire, bienveillant, qui accepte la femme sous toutes ses formes, et qui respecte la femme dans toutes ses croyances. Qui ne va pas défendre des femmes en en rabaissant d’autres, créant une sorte d’élite de la féminité où les autres peuvent juste aller se faire foutre.

Le féminisme scandé d’aujourd’hui encense des dualités entre femmes qui ne devraient pas avoir lieu, me donnant le sentiment qu’il y a non seulement un combat pour l’égalité hommes-femmes à mener, mais aussi femmes-femmes.

Si être féministe c’est demander le respect en tant que femme, alors je suis féministe. Et ma famille ne manque pas de me le rappeler à chaque fois qu’une tradition concernant la femme ou une idée véhiculée par une de mes cultures me révulse ( je suis issue de quatre cultures, j’ai de quoi faire). Mais tant qu’on mettra en avant ce féminisme qui me fait honte, non, merci, je préfère rester “seulement ” femme.

Mars, allo quoi.

Dans un de mes précédent articles j’ai réagis de manière tout à fait rationnelle et subtile d’un des projets 2013 de Curiosity qui consistait à mettre entre autre du Will.I.am sur Mars. 

Pour le rappel, Curiosity est un petit robot qui peut faire penser à Wall-e, envoyé il y a neuf ans pour étudier la planète Mars, voir si une vie quelconque s’y trouve, et dessiner des parties génitales sur le sol quand il s’ennuie. .. (Wait, what ?)

Bon ok, on peut penser que j’ai une éthique déontologique un peu trop poussée, (mais en fait non, c’est la base quoi) mais je pense, d’après mon humble avis, qu’il faut donner un coup de boule à la bêtise quand elle se manifeste.

Et quand le mot-clé  ”télé-réalité” survient malencontreusement dans un sujet spatial, quelqu’une doit se lever et dire

image

Mars One Project, envoyer 24 terriens sur Mars, by , je cite, “ involving the whole world as the audience of an interactive, televised broadcast of every aspect of this mission.”

Déjà que l’aspect de s’incruster sur une planète pour faire du show me déplait, attardons nous sur les onglets “Humankind on Mars” et sur ”Risks and Challenges”,… non vous savez quoi je vais directement venir à cette phrase :

Mars One identifies two major risk categories: the loss of human life and cost overruns.”

Que je vais reformuler simplement ” Mars One peut entraîner : LA MORT et aussi un dépassement budgétaire et LA MORT ”  Fin de la reformulation.

Franchement pour moi partir pour ne plus jamais revenir, c’est déjà la définition de la mort elle-même. Parce que oui, le voyage pour Mars dure 7 mois et pour des raisons scientifiques liée à ta masse gravitationnelle, si tu pars, tu ne peux plus remettre les pieds sur Terre. 

Faire du show avec pour risque la mort des joueurs, ça y est je crois qu’on en arrive à un point où la valeur d’une vie humaine n’est plus très importante. Un de perdu, dix de perdus, whatever dude.

Attendez, je lis les conditions de vie prévues pour nos participants …

                       ” If the astronauts are hit by a solar storm …”  Hahaha

A ce rythme, Hunger Games n’est plus très loin. Ah mais oui, en effet.

Abusé, ils essayent quand même de vendre le projet en disant que certes c’est “pas facile”, mais hey, regardez ce que JFK a dit un jour. Ou ok, ça sera sans doute la merde psychologiquement, mais hey, c’est fucking MARS quoi.

Mais ça marche, selon l’AFP, 10000 personnes auraient déjà envoyé leurs candidatures.

Voilà, toi aussi tu peux poster une vidéo sur leur site et dire pourquoi tu veux en finir avec ta vie. 

http://applicants.mars-one.com/

Bisous.

 

 

 

Deus Ex Machina 2.0

Pour le petit historique, j’ai toujours possédé un petit téléphone tout adorable prénommé Sony Ericsson Bejoo, comme son nom l’indique c’était un petit bijou, glamour, design, et pour couronner le tout pratique. Il faisait photo, vidéo, mp3 et à la grande surprise des gens je pouvais aussi aller sur internet ! Le téléphone idéal, sérieux.

image

Les années passèrent, quatre, et appuyer 10 fois pour obtenir une lettre m’agaçait. Je finissais même par avoir mal aux pouces, et écrire des textos devenait une corvée. Quand mes amis m’écrivaient des romans, je résumais mes opinions en deux lignes. Et tous les « tic tic tic » qu’émettaient les touches trahissait ma discrétion. Bref, time for change.

J’avais travaillé durement durant l’année en parallèle de mes cours qui eux se trouvaient en parallèle de mon stage pour récolter un peu de sous. Et je me suis dis que c’était l’occasion idéal de m’offrir un nouveau téléphone. Voir certaines personnes jouer à Draw Something et poster des photos sur Instagram m’avait donné envie, et cette coque Tardis (cf. Doctor Who) que je m’étais acheté via Internet six mois plus tôt -pensant que j’allais avoir un Iphone - ne faisait qu’attirer mon attention sur Apple.

Finalement je l’ai fais, ça y est je me suis acheté un Iphone 4 blanc, très joli muni de la super coque. Ouhou, fiesta.

Six mois passèrent, ça y est je m’étais habituée, les applications sont devenus indispensables, Ratp, Tumblr, Youtube, Viber, Allociné, TvShowtime, l’Actualité etc. Et mêmes les plus inutiles, SkyView pour regarder les étoiles, le cerveau en 3D, VDM, Reconnaître un arbre,…. et je peux vous dire que j’ai saigné Draw Something et Ruzzle.

image

 image

( bon ok c’est pas un score de foufou, mais je crois que c’est le meilleur que j’ai pu faire …)

J’ai pris des centaines de photos souvenirs, de ma vie de tous les jours, de mes voyages, de mes battles MMS avec ma soeur. Quand j’avais une phrase drôle qui me venait à l’esprit je l’écrivais dans mes Notes. Et sacrebleu  je pouvais même envoyer des gifs par MMS ! J’étais au top de ma vie, comme disent les Lyonnais.

Et un beau jour, hier, je suis partie chercher mes petites sœurs à la sortie de l’école, et comme je devais partir le lendemain pour Lyon, je propose d’aller faire quelques courses à Auchan.

On y va, durant les courses je suis un peu chargé et je demande à une de mes petites soeurs d’aller me chercher un chariot. En attendant je pose toutes les courses sur l’estrade d’un rayon, et je téléphone à ma mère pour savoir si elle a besoin que je lui achète quelque chose en particulier. On parle, bla bla bla. Je raccroche. Ma petite soeur à ramené le chariot, je mets tout dedans. On continue.

Une fois arrivée à la caisse je dois payer, et oooh, je ne retrouve plus mon porte-feuille.

Je vous explique ce porte-feuille est en fait un leurre, c’est une boite Iphone où tu peux aussi mettre tes cartes. Super accessoire que j’avais acheté durant mon voyage en Angleterre.

Étrangement je ne panique pas, et je vais dans les lieux du délit. Je passe et repasse aux rayons dans lesquelles nous avions flannées, rien. Je demande aux vendeurs s’ils ont trouvés un porte-feuille avec un Iphone dedans, non. On me conseil d’aller demander à la sécurité et à l’accueil. Je m’exécute, rien. Je demande à l’accueil si c’est possible de passer une annonce, non. Elle me propose de donner mes coordonnées en cas de changement de situation, je lui donne sans grande conviction, puis lui demande au moins d’appeler mon numéro pour que je le fasse sonner au cas où quelqu’un l’avait trouvé et qu’il souhaitait me le rende. Elle téléphone, ça tombe directement sur messagerie. Quelqu’un l’avait trouvé, oui, mais ne comptait absolument pas me le rendre. Je comprend au ton de l’hôtesse d’accueil que je devrais commencer à faire mon deuil et aller de l’avant.

Cela en était fini de mon Iphone, ainsi que mon porte-feuille avec toutes mes cartes à l’intérieur. Je me voyais faire opposition à ma carte, demander une nouvelle carte navigo, une nouvelle carte étudiante, et je pouvais dire bye bye à mon ticket souvenir du Parc Harry Potter.

Bien que j’allais demander une nouvelle puce, je me voyais mal racheter un nouvel Iphone. J’allais donc retrouver mon Bejoo.

Je n’arrive pas à quitter les lieux du crime, je regarde tout le monde, je fais le tour en espérant voir quelqu’un avec mon porte-feuille. Quand soudain je vois une femme avec un porte-feuille similaire au mien à la main, vu qu’il vient de l’étranger, il n’y a pas de doute c’est le mien.

_ Excusez-moi madame, je crois que c’est mon porte-feuille.

La femme semble ravie.

_ Je vous cherchais ! Me dit-elle avec un accent du maghreb, je faisais le tour du magasin en espérant tomber sur vous ! Je l’ai mis en évidence en espérant que vous le voyiez ! »

Je la remercie et ouvre mon porte-feuille, pas d’Iphone. Toutes mes cartes sont éparpillées, mais toujours là et Dieu merci ma carte bancaire aussi, mais pas d’Iphone.

Elle me dit qu’elle est désolée mais que c’était tout ce qu’il y avait dedans, elle l’a trouvé le rayon bagagerie, - je n’avais pas mis les pieds las bas- alors que deux garçons, qu’elle pensait être un noir et un arabe, sortaient de là, après être restés longtemps dans un coin. Son discours ne me paraissait pas improbable et elle me paraissait de confiance.

Mais j’avais le sum, il y en avait pas un pour rattraper l’autre. C’est à cause de vieux gars pareil que la société nous stigmatise. Ils ont vu ma carte étudiante, ils se doutent que je roule pas sur l’or, ils ont vu ma tête, et j’ai pas pu m’empêcher de me dire, qu’ il y a une chance sur deux qu’ils soient prétendus musulmans, et si c’était le cas, non seulement ils volent, mais ils volent une soeur musulmane quoi. Double haramisme. On est censé être zarma zarma des frères et soeurs de l’islam, être bienveillants entre nous mais non, queudall, ciao. 

J’ai continué à faire le tour du magasin tout en les maudissant et priant Dieu qu’un accident leur arrive très prochainement. Ça me sidérait de savoir qu’ils étaient si près et de ne pas savoir qui et où ils étaient. Ça pouvait être n’importe quels jeunes dans ce Auchan, mais 98 pour cent étaient innocents et seuls 2 pour cent étaient coupables.

Tout ceci avait eu lieu il y a seulement 15 minutes ils peuvent pas être loin ! Aaargh.

Blasée, j’ai fini par payer mes courses, et je me suis postée comme une prédatrice désabusée devant les caisses sans savoir exactement ce que j’espérais.

Je revois la dame qui a retrouvé mon porte-feuille, elle me demande s’il y avait du changement, je lui dis qu’aucun. Elle me conseil d’aller voir un agent de sécurité pour demander de visionner les caméras de surveillance. Je me suis dis qu’ils ont refusé de passer une annonce, alors demander à regarder les caméras de surveillance … Elle me dit que c’est dans mon droit. On va voir un agent de sécurité, et lui montre le lieu du crime pour savoir où la caméra était placée. Les filous ont bien pensé leur coup car il n’y avait pas de caméra à cet emplacement précis du magasin. Comment le savaient-il ? Travaillaient-ils las-bas ou étaient-ils spécialistes ?

Je lui dis que ce n’est pas l’endroit où j’avais perdu mon porte-feuille et qu’on les verrait bien marcher jusqu’au rayon bagagerie. Il me demande mes coordonnées et me dis qu’ils m’appelleront dès qu’ils auront les images, ce qui me permettrait d’avoir leurs photos pour porter plainte.

Bon, j’aurai peut-être pas mon Iphone, mais qui sait, peut-être que Justice sera faite.

Je rentre chez moi, blasée. Comme-ci cela ne me surprenait pas, déjà dégoûtée de la race humaine.

Arrivée ma mère me demande naïvement pourquoi je ne répondais pas au téléphone, elle avait tenté de m’appeler plusieurs fois. Je lui raconte ma mésaventure, elle est dégoûtée, ça lui rappelle la fois où elle-même s’était faite volée son téléphone, faisant resurgir de vieux démons.

Elle cherche sur Internet des témoignages de personnes s’étant faite volé son téléphone, elle fait toujours ça lorsqu’elle est confrontée à un problème, elle se dit qu’il y a toujours une communauté virtuelle qui a vécu la même expérience. Elle a raison, il y en a à la pelle.

Cependant elle a eu tord en pensant que ça allait me réconforter. Tous les témoignages étaient unanimes : porter plainte ne sert à rien, tu peux dire adieu à ton Iphone, et à tout désir de justice en passant.   Get over it. xoxo

Je repense donc à la vidéo de Cyprien où il raconte s’être fait volé son Macbook, et que la police a été spectaculairement efficace.

Je désespère à la lecture du billet d’un jeune homme qui avait attendu des heures au commissariat pour en finir avec sa plainte, et qui finalement demande : et maintenant que va-t-il se passer ?

Le policier lui répond : bah rien, les opérateurs nous font payer cher le traçage de téléphone, du coup on le fait plus. Les plaintes nous permettent de faire des statistiques “

J’espère sincèrement que c’est une blague, car ça en a bien l’allure.    A l’heure actuelle j’en ai rien à faire de vos statistiques. Et jamais je ne passerai des heures de ma vie dans un commissariat pour ça.

Je pouvais donc faire une croix sur la police.

M’inquiétant pour mes photos se trouvant dans le téléphone, je tape sur Google pour voir s’il est facile de débloquer un Iphone sans connaître le mot de passe, il s’avère que c’est un jeu d’enfant.

Mon corps s’enfonçait de plus en plus sur le canapé.

Je savais que j’avais l’application ” Localiser mon Iphone ” mais qui de manière tout à fait utile ne marche que quand le téléphone est allumé. Je savais que je pouvais laisser un message, et je me tardais de leur faire des menaces de mort.

Je vais sur le site, qui me propose de mettre mon adresse e-mail identifiant Apple ainsi que mon mot de passe. Je réalise que j’aurai pu y trouver mes photos et mes notes si je les avais mis sur Cloud. 

Les 3 manœuvres proposées sont : laisser un message avec un numéro de téléphone, émettre un son strident et effacer l’Iphone. Ce qui permettait, dès que le téléphone sera allumé d’effacer toutes mes données pour que la personne n’y ait pas accès. Ce qui était très tentant, mais je ne sais pas pourquoi, j’avais un doute quant au fait que je ne reverrais plus mon téléphone, du coup j’ai écarté cette option.

Pour le reste je me suis lâchée, j’ai pris toutes les options, son strident et menace de mort :

image

Je les voyais déjà se boucher les oreilles pris de panique en criant : que ce bruit cesse ! rendons-le ! une malédiction c’est pire que tout ! en plus elle a nos visages ! rendons-le ! “

Ensuite j’ai suivis les conseils donnés sur Internet, je bloque ma puce pour en recevoir une nouvelle et …

ding ding dong ding dong, là c’est le téléphone de ma mère qui sonne.

" Oui ? Oui oui… Oui c’est bien nous, oui d’accord, bah d’accord, bah on arrive alors."

C’est Auchan, quelqu’un leur a ramené un Iphone blanc.

Ça me paraissait trop beau beau pour être vrai, je décide donc d’y aller sans trop y croire.

Je traverse des couloirs top secrets pour arriver au bureau de la sécurité où ils ont les objets trouvés. L’homme au bureau me demande de décrire mon Iphone, je lui dis que c’est un Iphone 4 blanc avec une coque où il y a une cabine bleue. Il me dit que c’est bien un Iphone blanc mais qu’il n’y a pas de coque.

Bêtement je me dis que ça doit pas être mon Iphone. Il me demande le fond d’écran de l’Iphone, et j’ai … j’ai complètement oublié. Je sais plus, je répond au pif ce qui me revient à l’esprit. Un portrait d’Alice au pays des Merveilles ?

- Non, désolé, ça doit pas être votre Iphone.

- Ecoutez, normalement il y a un code, je ne peux pas juste essayer de faire le code, si je réussis c’est que c’est le mien, sinon non. Je ne veux pas prendre un téléphone qui ne m’appartient pas.

Il accepte, et me tend le téléphone. Je vois le fond d’écran, c’est moi et mes amis d’enfance quand on était petits. Je m’écris : ah mais c’est le mien ! c’est moi là ! “

Il me dit ” où ça ? “, je lui dis ” là ! ” en montrant une gamine de 6 ans. Puis je tape mon code et cela fonctionne.

Avant de partir je leur demande qui leur avait amené le téléphone, ils me disent qu’ils ne savent pas, des gens qui l’avaient trouvé. Je ne cherche pas plus longtemps et m’en vais. Mais j’étais persuadé qu’il y a bien eu une tentative de vol, ma coque avait disparu, et j’ai remarqué que puce aussi. A moins qu’ils se trimbalaient avec une épingle à nourrice sur eux, il a fallut qu’ils rentrent chez eux avec pour se débarrasser de la puce. Maid de toutes les questions, une prenait le dessus : Pourquoi ? pourquoi l’avoir rendu ?

Est-ce mon message menaçant ? est-ce un sursaut de conscience tardif ? un sermon reçu ? Dans tous les cas il s’agissait d’une simple intervention divine. On m’a volé mon Iphone, et Dieu me l’avait rendu. Deus Machena 2.0.

Une fois rentrée chez moi, je commence à entendre une petite musique, je remarque que cela provient du téléphone. C’est donc ça leur bruit strident ? Des miaulement de chatons ? 

Le téléphone s’étant automatiquement connecté au Wifi, je vois en effet mon message de malédiction à l’écran. Ils ne l’avaient donc même pas reçu. Le mystère reste donc entier, mais une théorie m’est venue à l’esprit, et si ces personnes qui me l’avaient volé étaient des employés du magasin ? Ça serait donc la raison pour laquelle ils savaient très bien où se situaient les caméras de surveillance ? Et par conséquent quand la sécurité a vu les visionnages ils ont pu les interpeller et leur ordonner de me le rendre.  De plus ça aurait pu causer un plus gros problème, car j’aurais non seulement pu porter plainte contre les employés mais contre le magasin Auchan lui-même.

Hum, ..j’aurais peut-être du pousser l’enquête plus loin et demander d’avoir les visionnage pour voir où cela m’aurait mené ….

Ou alors la simple vérité est que les voleurs étaient de grands fans de Doctor Who, tout simplement.

image

Musique On Mars

langouste-et-salamandre:

NOOOOOON  Pourquoi est ce que les êtres humains veulent toujours fourrer leurs merdes partout ??!! ça devrait être interdit par les lois intergalactiques d’imposer sa culture planétaire en dehors de sa couche d’Ozone QU’ILS CREVENT TOUS JE LES HAIS.

Jean-Jacques Rousseau ils connaissent ? La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, et je crois que la planète Mars commence à 101 millions de kilomètres, ça va, ça leur fait de la marge niveau liberté.

Un peu de respect nom d’un chien, vous ne vous respectez pas les uns les autres, mais que Diable, cela vous regarde. Que votre ignare connerie ne dépasse pas votre ciel. 

Je comprends bien que vous vouliez rendre visite à la Lune, que vous toquiez aux portes de Mars pour voir s’il y a quelqu’un, mais que vous étaliez vos débris terriens je refuse.

Voici un extrait de loi qui selon moi devrait rentrer en vigueur le plus vite possible dans le code pénale inter-planétaire qui à mon avis devrait absolument exister.

Article-4 p.9 “Chaque planète est libre de disposer d’elle-même comme elle le sent, malgré toutes les turpitudes qu’il pourrait y avoir. Chaque état planétaire peut juger autrui, mais aucun ne peut imposer son jugement. Il est formellement interdit d’imposer sa culture, sa religion, ses idéaux, et courants de pensées quels qu’ils soient en dehors de sa couche d’Ozone. Et ce par n’importe quel biais, qu’ils soit sous forme d’ondes, atomique, liquide, gazeux, et solide.” 

DIE.

En OFF : Macro et micro.

J’avais l’intention de faire un article pour mettre en lumière la complexité de la situation en Syrie, du paradoxe de la situation au Mali, que rien n’est manichéen. Mais honnêtement, j’ai pas la force, ça ravive des passions, et je souhaite profiter de la moindre minute d’ataraxie que ce séjour en Angleterre me procure, dans ce monde de brutes.

DU COUP.

Je vais mettre en lumière mon …

Indignation face aux robinets anglais

Why, why everything needs to be fucking hot or fucking cold ?

Non mais sérieusement. Et personne ne manifeste ?

image

Pour information, la majorité des habitants disposent de deux robinets, un pour l’eau chaude, un pour l’eau froide. Preuve à l’appui.

image

Donc quoique vous fassiez avec de l’eau, que vous laviez les mains, le visage, ou fassiez la vaisselle, trois choix s’offrent à vous :

a)- brûler dans les flammes de l’enfer

b)- la frigorification

c)- les deux

Si vous voulez mon avis, c’est comme ça que Harvey Dent est devenu Double-Face.

image

” j’ai voulu me laver le visage …”

Anywho, j’imagine que l’Angleterre a d’autres chats à fouetter. Genre, littéralement.

image

Non mais sérieux, c’est quoi leur problème avec les animaux ?

Le même jour, et sans blague le même jour, un serial killeur de chats arracheur de tête et un agresseur de chiens sont en Une de journaux anglais, un à Reading et un à Oxford. Photos prises avec mon Iphone, je n’invente rien.

image

J’ai envie faire une blague avec l’expression ” it’s raining cats and dogs” mais je n’y arrive pas. Attendez …

It’s raining cats and dogs in England, obviously some people has to handle that shit. ” Mmm… no.

Ceci dit, les stickers des tramways de Sheffield auraient du me mettre la puce à l’oreille …

image

“mothers are kind and gentle, dads are assholes ” by Sheffield Tramways.

Et pour rester dans la lignée des découvertes, j’ai trouvé un hôpital pour les rescapés des battles du Juste Debout.

image

LOL ma blague.

image

je m’entraîne au stand-up , rendez-vous au Bataclan dans mille ans

Jouer avec les mots pour le mariage homo

Quand j’ai vu ces affiches concoctées par affichespourtous.fr  pour la prochaine manifestation du 27 janvier dont ” l’homophobie n’est plus une opinion ” concernant le mariage/l’adoption pour tous, j’ai tout d’abord acquiescé. Comment peut-on être contre une loi qui faciliterait la vie de gens et qui pourrait tout simplement contribuer à un bonheur ?… Sauf que hey, est-il vraiment question d’homophobie ?

                                  image

Mettons de côté les homophobes dignes de ce nom, et concentrons nous sur le reste.

Sous la coupe du “mariage pour tous” le débat des droits des homosexuels ne cesse de faire surface, que cela soit sur les réseaux sociaux, en soirées, entre amis, à la fac etc. 

Participer à tous ces échanges m’a fait prendre conscience d’une chose; chaque partis pris, que ce soit les personnes pour ou les opposants, n’ont pas la même définition des choses, ce qui biaise la communication entre les individus, et entraîne beaucoup de malentendus.

Tout d’abord sachez qu’après plusieurs témoignages, il s’avère que les personnes qui ont manifesté contre le mariage pour tous, n’étaient pas tous là pour la même raison. Certains étaient certes contre le mariage homosexuel et l’adoption homoparentale, mais d’autres n’en avaient rien à faire du mariage et refusaient plutôt  l’adoption pour tous, et inversement certains étaient contre le mariage pour tous, mais acceptaient l’adoption homoparentale.

Dissocier ces catégories de personnes est un grand pas vers la compréhension de la situation, car cela nous permet de réaliser que tous les opposants ne sont  pas contre une place légal des couples homosexuels dans la société. 

Une fois cet amalgame dénoué, mettons à plat leurs raisons.

Pour le mariage et contre l’adoption

Des deux opinions c’est l’opinion qui me paraissait la plus “compréhensible”, si deux personnes veulent se marier elles le peuvent, mais quand il est question d’une tierce personne, ce n’est pas à prendre à la légère. 

Ils estiment qu’avoir deux images parentales de même sexe perturberait l’enfant et entraînerait des moqueries des camarades à l’école. Donc si un orphelin à la possibilité d’avoir un foyer, le mieux pour lui est d’avoir un père et une mère. 

Ce à quoi j’aimerai quand même répondre, que les couples hétérosexuels ne sont pas de parfaits exemples de foyers, que les divorces sont maintenant la norme, impliquant souvent de beaux pères et de belles mères, qu’il existe aussi beaucoup de familles monoparentales dont l’éducation et l’élevage des enfants n’est pas facile. La morale à tirer de tous ces exemples concrets de la vie, est que le plus important est finalement d’avoir une famille aimante, qui permet à l’enfant d’être dans un environnement sain dans lequel il pourra s’épanouir.

Qu’il soit donc question de parents homosexuels ou hétérosexuel, le bon équilibre d’une famille est au cas par cas. Ce qui est tant mieux car l’adoption aussi est au cas par cas. Adopter ne se fait pas en un claquement de doigts, il y a tout un travail d’enquête sur les futurs probables adopteurs. Pouvoir adopter prends des années, dépassant même la limite de la décence, donc une chose est sure, les personnes voulant adopter, le veulent vraiment. 

D’après  le site adoption.gouv , en 2010 parmi les 9060 personnes qui ont formulé une demande ; seuls 6 073 personnes ont obtenu l’agrément,  les autres ont renoncé à leur projet au cours de la procédure ou se sont vu opposer un refus.

Les personnes qui s’inquiètent pour les enfants devraient en parallèle se renseigner sur le sort des enfants de la DDASS, et/ou participer à des actions pour l’enfance. Car des fois je me demande bien si c’est bien de l’enfant dont il est question.

Si ça ne tenait qu’à moi, les parents homosexuels seraient plus éligibles à adopter que les célibataires, car pour l’avoir vécu, la monoparentalité est difficile surtout quand il y a un manque d’aide de l’Etat vis a vis de cette situation. Mais toujours est-il qu’ au fond avoir un parent qui s’occupe de soi, est mieux que de ne pas en avoir du tout.

Et quand on éduquera nos enfants à être tolérant, il y aura moins de chance qu’ils se moquent de leurs camarades à l’école. Il ne faut pas oublier que ce sont les parents qui montrent l’exemple. 

Contre le mariage et pour l’adoption

Cette déclaration était paradoxale pour moi. Les personnes ne semblent visiblement  pas avoir de problème avec l’homosexualité vu qu’elles conçoivent que des homosexuel(le)s éduquent des pupilles de France. Mais alors, pourquoi ?

Surtout que pour qu’un couple homosexuel, ou hétérosexuel d’ailleurs, adopte ensemble, il doit être marié.

Après plusieurs dialogues avec des opposants, dont certains n’avaient aucun problème avec l’homosexualité , une phrase faisait souvent surface ” le mariage c’est un homme et une femme “. J’ai alors réalisé que ma définition du mariage était différente de la leur. Pour moi le mariage représentait deux personnes qui s’aiment et qui s’unissent devant la loi, pour eux cela consistait à ce qu’un homme et une femme qui s’aiment, s’unissent devant la loi. Après une brève recherche sur la question, c’est eux qui avaient raison, il s’avère que par définition le mariage est ” l’union légale entre un homme et une femme “, terme dit issue du christianisme (mais honnêtement à vérifier, un " cours d’histoire pour tous " serait ma foi pas de refus) . La coïncidence voulait que ces personnes avec qui j’avais discuté, avaient héritées d’une culture religieuse chrétienne, et sur le coup j’ai compris que ces personnes qui refusaient “le mariage” pour tous avaient plus une attache pour ce terme à connotation religieuse qu’une ferme révulsion à ce que deux personnes du même sexe s’unissent. 

Le Président pourrait en effet ici faire un rappel concernant la laïcité en France, mais ajuster la définition du mot mariage pour un fait sociétal, pourrait porter préjudice aux religieux, d'autant plus que l'homosexualité est mal vue dans la religion chrétienne. 

Penser consensus

Si le mot “mariage” possède un copyright, alors autant trouver un nouveau terme pour que les homosexuels puissent se marier et tout le monde sera content, ai-je alors naïvement proposé lors d’un débat entre amis. Mais l’on m’a rappelé que c’est pour un principe d’égalité que les homosexuels souhaitent pouvoir se marier au même titre que les hétérosexuels. 

Une autre idée m’est alors venue à l’esprit : trouvons un terme qui permette non seulement d’unir les homosexuels mais aussi les hétérosexuels. Prenons pour exemple le terme “Union”, les citoyens français auront à l’avenir le choix de se marier ou de s'unir.

L’Union implique les mêmes règles que le mariage, mais elle permet aussi aux personnes de même sexe de s’unir solennellement. Ce qui en parallèle rentre dans cette optique de société laïque si chère à la France, rendant le terme “mariage” désuet.

Proposons cela aux français et voyons s’il y aura toujours autant des manifestants dans les rues. 

Même si cela ne résout pas la question de l’adoption homoparentale, cela règle déjà la question du mariage. Chaque chose en son temps.

Ceci dit je ne comprends pas pourquoi le gouvernement est aussi lent  dans sa recherche de solution, laissant le peuple bouillir de manifestations en manifestations, histoire de le maintenir occupé … pendant les interventions aux Mali ? #justsaying

Le client, Roi d” une monarchie parlementaire.

Je souhaite partager ce qu’il s’est passé il y a quelques heures, tant que c’est chaud.

J’étais en route pour aller au Boulanger de ma ville, je ne parle pas de celui qui vend du pain mais celui qui vend des télés. Comme vous devez le sentir, la température est plus basse que le taux de chômage en France. J’ai donc mis ma parka, et j’ai mis ma capuche qui arbore une fourrure dans la limite de la norme. Je sais bien que j’ai l’air de raconter inutilement ma vie, mais ce sont des détails qui visiblement semblent compter.

D’un pas plutôt régulier, je me dirige donc vers le magasin Boulanger avec l’intention d’acheter un appareil photo, cela faisait un moment que je voulais en acheter un, c’était un moment plutôt décisif.

Une fois rentrée, je me dirige vers le rayon appareil photo, je regarde, je compare une dernière fois, je cherche du regard un vendeur pour qu’il m’explique pourquoi le prix d’un appareil avait augmenté depuis la dernière fois où j’étais venue, mais visiblement personne. Tant pis, je …

- Mademoiselle ! 

Je me retourne. C’est un grand homme vêtu d’une tenue sombre, que j’avais déjà aperçu via mon champ de vision mais qui je pensais être un client. Je me dis que j’avais peut-être tord, et que c’était un vendeur à qui je pourrais demander service.

- Oui ?

Je lui laisse la parole pour certifier mes doutes.

- Veuillez enlever votre capuche s’il vous plait.

Euh quoi, c’est un client qui veut que j’enlève ma capuche, c’est un vendeur qui veut que j’enlève ma capuche, comment ça, en quel honneur ?

- Pourquoi ? 

Je remarque alors qu’il est de la sécurité. Ce qui ne clarifie pas la situation pour autant.

- Parce que c’est dans le règlement.

Alors tout d’abord j’étais pas au courant qu’il y avait un règlement des clients qui mettaient le pied dans Boulanger. Mais en plus je savais pas que les clients étaient censé le connaître. Et toujours est il que cela ne m’avance pas dans le mobile de cette demande, dans la mesure où l’on voit clairement mon visage.

- Ah bon, mais pourquoi ?

- Parce-que c’est dans le règlement, il faut enlever la capuche quand vous rentrez et vous la remettez quand vous sortez.

Et là plusieurs possibilité se sont posées à moi, soit :

a) j’abdique sans faire de vague, parce que j’ai pas la tête à faire polémique. C’est rien de toute façon.

b) le bonhomme ne connait visiblement pas la réponse de son pseudo règlement inconnu, d’ailleurs montrez le moi que je le lise ce règlement dont personne n’est au courant, et qu’on m’explique pourquoi Boulanger fait des règlements imposés aux clients, où j’ai signé nulle part. Ou est-ce le simple fait que j’ai mis le pied dans votre magasin qui insinue mon accord à ce règlement secret, sauf que c’était sans connaissance de cause, ce qui dans ce cas rend mon engagement à ce règlement caduc. 

Etant une citoyenne exemplaire, j’ai toujours montré mon titre de transport, j’ai toujours respecté la ligne de courtoisie dans les queues, j’ai toujours été souriante et sympathique envers les gens, le tout pour qu’on puisse vivre en harmonie, chacun dans sa case, sans déranger personne. Vous vous doutez donc bien qu’après 1 seconde de réflexion  mon cerveau a suivi cet automatisme, et a opté pour la solution a), malgré que l’homme avait enfreint mon idéal en me dérangeant.

- Ah je vois.

J’enlève donc ma capuche. Mais il m’avait agacé, je n’avais plus envie d’acheter. J’étais entrain de réfléchir pour quelles bonnes raisons il était nécessaire qu’un individu enlève sa capuche dans un magasin situé dans un pays qui n’était pas censé être une dictature. 

Je suis sortie du magasin quelques secondes après, je n’avais plus aucune raison d’y rester. 

Puis j’ai voulu me raisonner, c’est anodin, c’est qu’une capuche. Mais justement, c’est qu’une capuche ! me criait la révoltée qui était en moi. Qu’on ne me dise pas quoi mettre, c’est moi qui achète ici.

Et cette pensée a mis feu aux poudres de mon agacement, ça a ravivé des souvenirs où l’on me demandait d’enlever mon voile au lycée, puis qu’on a eu le culot de me le demander à la fac alors que j’étais dans mon droit vis à vis de la loi, et maintenant on me demande d’enlever une stupide capuche dans un stupide magasin pour machine à laver.

Nietzsche disait Devil is in the details. J’ai eu l’impression que c’était avec des petits détails de la sorte qu’on nous priverait de toute notre liberté.  

Et pour moi tant que ma liberté ne blesse personne, j’estime qu’on a aucune raison de me la soustraire.

Je me suis trouvée sotte, j’aurais du demander une vraie explication au lieu de me contenter d’un ” c’est dans le règlement “. Comme ci cette phrase était la justification de toutes les restrictions. J’aurai du demander à voir cette stupide charte, histoire de voir si elle existait vraiment, et qu’elle n’était pas issue de l’imaginaire d’un homme qui s’ennuie. Et si elle existait, de savoir pourquoi telle chose est interdite, qu’au moins je sorte du magasin instruite, à défaut d’avoir un appareil photo en main. De plus j’aurai pu informer le reste de mes compatriotes, voyez vous mes chers concitoyens, il y a un dress code au magasin Boulanger, et peut-être même d’autres codes auquel nous devons nous soumettre.

                                     image

Mais là rien, à part de faire part d’une  indignation qui rapidement s’estompera en reprenant le fil de mon quotidien.

Affaire à suivre, me dis-je, la prochaine fois j’y retournerai avec 3 capuches ! … A moins que ce laisser couler des gens lambda dont je fais parti, inculqué implicitement par la société, prenne le dessus, et finira tel un Léviathan par manger mes libertés les plus anodines.

                           image

Après effusion de toutes ces proclamations idéologiques, j’ai par la suite regardé sur Internet si ce genre d’évènement s’était déjà produit, et il s’est avéré que oui, je n’étais pas la seule, ce n’est pas seulement à Boulanger, mais carrément dans la loi. Un magasin est considéré comme un lieu privé ouvert au public, où le client doit se plier à une politique intérieur. Le client est Roi vous dites ?

En attendant je crois que je vais proposer des pancartes à l’entrée du magasin de ma ville pour éviter tout nouveau désagrément :

                                image

                         image

                        image